Une bête ordinaire

Une bête ordinaire

Elle a 7 ans, des seins comme des mandarines et ne va plus en classe. Elle est petite-grosse, se cache dans le local à vélos du fond de la cour de l’école, s’y fait toucher par des garçons. Elle, c’est une petite fille ordinaire qui fait commerce de sa puberté précoce avec la froideur méthodique d’un homme d’affaires contre des bonbons. Absence du père, manipulation, mensonge et vie nocturne rythment une enfance déjà perdue.


Stéphanie Marchais nous emmène dans un temps indéfini, celui des contes cruels et déroutants. C’est par ses mots-corps, la poésie d’une langue charnelle et abrupte, qu’elle trace un chemin hypnotique et nous prépare à l’aventure, à nager en eaux troubles et à rencontrer « la bête ». Dans ce monde qui semble fantastique se dévoilent des dommages bien réels. Ceux de l’enfance volée.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement