Sweetie

Sweetie

En collaboration avec le Centre dramatique national d'Orléans


La voix d’une femme. Un monologue. Une farce drôle et méchante portée magnifiquement par l’actrice Vanda Benes. Une mère interpelle une certaine « Sweetie », figure muette dont on ignore si elle est réelle ou fantomatique. La mère se plaint de bruits divers, envahissants… Ces bourdonnements proviennent-ils du voisinage ou de son propre jardin ? Sont-ce ses enfants qui sont à l’origine de ces grondements ? Par digressions, au gré d’obsessions et de fantasmes, le texte nous mène au cœur de sa pensée matricide.


"Sweetie" est un poème paranoïaque prenant tour à tour pour cible les rassemblements d’enfants (agglutinements), l’ombre, les voisins, le mélange, la langue... qui opère des boucles de plus en plus serrées, de plus en plus violentes. Mais "Sweetie" ne parle peut-être pas que d’une mère et de ses enfants. "Sweetie" est peut-être une parabole. Cela peut tout aussi bien être l’ultime discours du dernier mandat d’une dictatrice.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement